baignoire

baignoire [ bɛɲwar ] n. f.
XVIIIe; « tout bassin où l'on se baigne » 1336; de baigner
1Cuve plus ou moins allongée où une personne peut se baigner (III, 1o). salle (de bains). Une baignoire en marbre, en tôle émaillée, en acrylique. Baignoire sabot. Baignoire encastrée. Baignoire à jets. jacuzzi. Baignoire d'angle. Supplice de la baignoire, consistant à plonger la tête de qqn dans l'eau d'une baignoire pour l'amener à parler.
2(1770) Par anal. de forme Loge de rez-de-chaussée, dans une salle de spectacle. « Elle avait à toutes les premières une grande baignoire » (Proust).
3Mar. Baignoire d'un yacht. cockpit.
(1940) Baignoire d'un sous-marin : la partie supérieure du kiosque qui sert de passerelle.
4(1946) Alpin. Marche taillée dans la glace. Ski Grand trou que l'on fait dans la neige en tombant.

baignoire nom féminin (de baigner) Appareil sanitaire individuel dans lequel on prend des bains. Loge de rez-de-chaussée dans un théâtre. Familier. Grand trou dans la neige qu'un skieur fait en tombant. Marine Partie supérieure du kiosque d'un sous-marin servant de passerelle lors de la navigation en surface. Zootechnie Fosse en maçonnerie servant au traitement antiparasitaire par immersion des moutons et des bovins. ● baignoire (citations) nom féminin (de baigner) Paul, dit Tristan Bernard Besançon 1866-Paris 1947 Vide les baignoires et remplit les lavabos. Mots-croisés Grasset Commentaire Définition devenue célèbre pour : entracte et que l'on attribue aussi à Renée David. ● baignoire (expressions) nom féminin (de baigner) Supplice, torture de la baignoire, succession d'immersions prolongées de la tête dans l'eau.

baignoire
n. f.
d1./d Grande cuve servant à prendre des bains. Faire déborder la baignoire. Baignoire encastrée.
|| (Afr. subsah.) Grande bassine.
d2./d Par ext. Loge de théâtre, au rez-de-chaussée.

⇒BAIGNOIRE, subst. fém.
I.— Cuve de métal ou d'émail de forme ovale dans laquelle on peut prendre des bains en position assise ou couchée.
A.— En gén. Appareil sanitaire d'usage individuel. Baignoire en sabot (Lar. 20e et ROB.) :
1. L'appartement du quai d'Austerlitz n'avait point de salle de bains. La salle de bains était un luxe, en cette année 1907. Nous fîmes venir une baignoire. Deux hommes en maillot rayé montaient, avec de grands seaux en cuivre rouge, l'eau chaude qu'ils avaient apportée dans un réservoir de tôle.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Désert de Bièvre, 1937, p. 261.
SYNT. Baignoire de faïence (Lar. 20e), de zinc (Lar. 19e); baignoire en bronze, en céramique, en porcelaine, en porphyre, en tôle émaillée (ROB.), en marbre blanc; baignoire portative; chaleur humide de baignoire, les robinets de la baignoire; la baignoire est bouchée.
Rare. [En parlant d'une piscine de dimensions réduites] :
2. La messe entendue, nous sommes allés faire une visite aux bains. Il y a plusieurs établissements. (...). C'est tout un monde de malades, boiteux, enrhumés, qui se pressent autour de ces baignoires, comme les paralytiques auprès des piscines miraculeuses.
E. DE GUÉRIN, Lettres, 1846, p. 483.
♦ (Petit) bassin pour le bain d'un animal :
3. Il s'appelait Loulou. Son corps était vert, le bout de ses ailes rose, son front bleu, et sa gorge dorée. Mais il avait la fatigante manie de mordre son bâton, s'arrachait les plumes, éparpillait ses ordures, répandait l'eau de sa baignoire; ...
FLAUBERT, Trois contes, Un Cœur simple, 1877, p. 52.
P. métaph. :
4. Cette villa, cette baignoire, où Mme de Guermantes transvasait sa vie, ne me semblaient pas des lieux moins féeriques que ses appartements.
PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 35.
B.— MÉD., PHARM. Baignoire oculaire. Petit vase servant à baigner l'œil. Synon. œillère, gondole :
5. M. L'Ambert traita son nez comme un malade qu'il faut nourrir à part et coûte que coûte. Il commanda pour lui seul une petite baignoire de vermeil. Six fois par jour il le plongea et le maintint patiemment dans des bains de lait, de vin de Bourgogne, de bouillon gras et même de sauce aux tomates. Peine perdue! Le malade sortait du bain aussi pâle, aussi maigre, aussi déplorable qu'il y était entré.
ABOUT, Le Nez d'un notaire, 1862, p. 155.
II.— Emplois spéc. [P. anal de la forme].
A.— THÉÂTRE. Loge de rez-de-chaussée saillante et arrondie située au bord de l'orchestre et sous le premier balcon. Louer une baignoire (Ac. 1835-1932), prendre une baignoire, baignoire grillée :
6. [Lors de la bataille d'Hernani] l'armée ennemie, dispersée en petits pelotons, occupait le plus grand nombre des loges, le balcon et les baignoires. C'est là qu'elle avait placé son artillerie de sifflets; c'est de là qu'elle dirigeait ses perfides batteries de ricanemens et de murmures.
MUSSET, « Revue des deux Mondes », 1833, p. 603.
7. Ne sachant que faire de ma triste personne, j'allai à l'Opéra. J'avais besoin d'entendre de la musique et de sentir des harmonies couler dans mon cœur. Je pris une loge de baignoire afin d'être seul et invisible.
DU CAMP, Mémoires d'un suicidé, 1853, p. 134.
Rem. ,,Se dit aussi d'un billet de baignoire que l'on prend à la porte du théâtre (...). Prendre une baignoire, demander deux baignoires`` (BESCH. Suppl. 1845-46).
B.— Autres emplois
1. Arg. Baignoire à bon Dieu. Calice :
8. Ils ont tout chambardé à Saint-Joseph : ils ont (...) et emporté la baignoire à Bon Dieu (Correspondance d'un Pantinois).
BRUANT 1901, p. 83.
Arg. milit. Baignoire à serin. ,,Quart`` (A. RIEU-VERNET, L'Arg. du Poilu, 1917, p. 23).
2. BOT. Baignoire de Vénus. ,,Nom vulgaire de la cardère ou chardon à foulon, dont les feuilles opposées et soudées par la base forment une cavité remplie d'eau après les pluies. ``(Lar. 19e)Synon. bain de Vénus (Lar. 19e).
3. MAR. ,,Partie ouverte des embarcations demi-pontées. Synon. d'hiloire pris dans ce sens`` (SOÉ-DUP. 1906). Synon. cockpit (GRUSS 1952).
MAR. MILIT. ,,Sur les sous-marins, on appelle « baignoire » la partie supérieure du kiosque du navire qui sert de poste de navigation en surface à l'officier de quart et au timonier. Son nom vient de sa forme et de ce qu'on y est mouillé s'il y a un peu de mer`` (LE CLÈRE 1960).
4. SPORTS
a) ALPINISME. ,,Encoche faite à l'aide d'un piolet dans un glacier pour servir de marche (...). Baignoire ou bénitier désignent aussi, en rocher, des prises rappelant par leur forme la baignoire taillée dans la glace et qui sont confortables, successivement, pour la main et pour le pied`` (GAUTRAT 1970).
b) SKI. ,,Trous dans la neige provoqués par les chutes des skieurs et qui constituent des obstacles artificiels que l'on doit éviter`` (GAUTRAT Ski 1969).
5. TECHNOL. ,,Chez les hongroyeurs, (...) sorte de poêle dans laquelle on fait chauffer l'eau d'alun et le suif qui servent à l'apprêt des cuirs`` (CHESN. 1857).
6. ZOOL. (conchyliologie). ,,Nom vulgaire de deux coquilles, l'une du genre triton, l'autre du genre avicule`` (Lar. 19e).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1re moitié XIIIe s. « récipient, bac dans lequel on se baigne » (Sermons écrits en dial. poit., ms. 124, bibl. Poitiers ds A. BOUCHERIE, Le Dial. poit. au XIIIe s., Paris, 1873, p. 37 : En icel luc aveit. VI. ydres de peire qui esteient apelées baignoires, où li Jue se baignoient e lovoient par estre nepte e por religion, si cum costume estoit à icel temps); 2. 1833 théâtre, supra ex. 6.
Dér. de baigner; suff. -oire (-oir).
STAT. — Fréq. abs. littér. :305. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 109, b) 484; XXe s. : a) 515, b) 633.
BBG. — WEXLER (P. J.). Pour l'ét. du vocab. des vaudevilles. In : [Mél. Cohen (M.)]. The Hague-Paris, 1970, p. 210.

baignoire [bɛɲwaʀ] n. f.
ÉTYM. XIIIe; « bassin où l'on se baigne », de baigner.
1 Cuve plus ou moins allongée, où une personne peut se baigner, élément essentiel de la salle de bains. Bain (A., 4.). || Une baignoire en bronze, en zinc, en marbre, en porphyre, en porcelaine, en céramique… || Une baignoire en tôle émaillée. || Les Anciens avaient des baignoires, mais ils utilisaient plutôt des cuves creusées dans le sol. Bassin, piscine. || Baignoire sabot. || Baignoire à pieds. || Baignoire encastrée, dont la cuve est masquée par une murette verticale revêtue de céramique, etc.Ensemble formé par la cuve, ses accessoires et son revêtement. || Les robinets, la bonde, la cuve d'une baignoire.
1 Une belle cuve de marbre blanc, supportée par des griffes dorées, occupe le fond de la salle (…) Musidora vient d'être apportée par Jacinthe jusqu'au bord de la baignoire; pendant que deux belles filles plongent leurs bras roses dans l'eau tiède et fumante pour que la chaleur soit bien égale à la tête et aux pieds (…)
Th. Gautier, Fortunio, 6.
1.1 (…) vous pensez bien que les salles de bains sont rares, surtout dans la classe bourgeoise, dans la petite propriété, qui a bien trouvé le moyen de faire un lit dans un divan, mais qui n'a pas encore songé à en faire un dans une baignoire… cela viendra peut-être… nous inventons tous les jours.
Or donc, pour ceux qui n'ont point de baignoire chez eux, il fallait recourir aux établissements de bains lorsqu'on éprouvait le besoin ou le désir de se plonger dans l'eau; ces établissements ne sont point rares à Paris.
Ch. Paul de Kock, la Grande Ville, p. 18 (1842).
tableau Noms de récipients.
Supplice de la baignoire, consistant à plonger la tête de qqn dans l'eau d'une baignoire pour l'amener à parler.
1.2 Quelques-uns de ces prisonniers étaient revenus. Il y en avait un dans notre chambrée. Il raconta le supplice de la baignoire, avec l'humour noir des prisons :
— C'est pas que ça fasse tellement mal, mais ça recommence tout le temps, on finit par plus rien comprendre. Alors comme ils gueulent et cognent, si on faisait pas très attention, on finirait par répondre.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 246.
2 (1831, Balzac; par anal. de forme avec le sens 1). Loge de rez-de-chaussée, dans une salle de spectacle. || J'ai loué une baignoire au théâtre.
2 La princesse était fort riche; elle avait à toutes les premières une grande baignoire (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. X, p. 23.
3 Mar. || Baignoire d'un yacht. Cockpit.(1940). || Baignoire d'un sous-marin, la partie supérieure du kiosque qui sert de passerelle.
4 Alpin. Marche anormalement large, taillée dans la glace pour l'escalader.
3 Il se taille à coups de piolet une confortable plate-forme pour les deux pieds : ce n'est plus une marche, mais une baignoire, comme on dit dans le métier.
R. Frison-Roche, Premier de cordée, p. 291 (1941).
Ski. Grand trou que l'on fait dans la neige en tombant. || Faire une baignoire dans la profonde.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • baignoire — BAIGNOIRE. s. f. Cuve faite pour prendre le bain. Cette baignoire est trop petite …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • baignoire — Baignoire. s. f. La cuve où l on se baigne. Cette baignoire est trop petite …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Baignoire — Bai gnoire , n. [Written also {baignoir}.] [F., lit., bath tub.] A box of the lowest tier in a theater. Du Maurier. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • baignoire — /bɛ ɲwar/ s.f., fr. [da baigner bagnare ], usato in ital. al masch., invar., non com. 1. [recipiente usato per fare il bagno] ▶◀ [➨ bagnarola (1)]. 2. (estens., teatr.) [palco di teatro di grandi dimensioni, per lo più di proscenio] ▶◀ barcaccia …   Enciclopedia Italiana

  • baignoire — /fr. bɛˈɲwaʀ/ [vc. fr., propriamente «(vasca da) bagno», da baigner «bagnar(si)»] s. m. inv. 1. vasca, tinozza 2. (teat.) barcaccia …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • baignoire — Baignoire, Labrum …   Thresor de la langue françoyse

  • Baignoire — Une baignoire …   Wikipédia en Français

  • BAIGNOIRE — s. f. Vaisseau de métal, de pierre, de bois, de cuir verni, dans lequel on prend des bains. Cette baignoire est trop petite.   Il se dit aussi, dans les salles de spectacle, de Loges saillantes et arrondies en forme de baignoire. Louer une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BAIGNOIRE — n. f. Vaisseau dans lequel on prend des bains de corps. Cette baignoire est trop petite. Il se dit aussi, dans les salles de spectacle, de Loges placées au rez de chaussée du théâtre. Louer une baignoire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • baignoire — (bé gnoi r ) s. f. 1°   Vaisseau pour prendre des bains. 2°   Dans un théâtre, loge au niveau du parterre. 3°   Poèle dans laquelle les hongroyeurs font chauffer l eau d alun et le suif. HISTORIQUE    XIVe s. •   Qui veuit saler la venoison en… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.